Formations    Aromathèque  

AROMATHÈQUE MYRTÉA FORMATIONS

Accueil Aromathèque > Monographies

MONOGRAPHIE HUILE ESSENTIELLE
Chamaemelum nobile

Plante majeure

La version complète de cette monographie est disponible dans les formations Myrtéa



Autres désignations botaniques
Anthemis nobilis


Désignations vernaculaires
Camomille romaine, camomille noble, anthémis noble, anthémis odorante, camomille d'Anjou


Chamaemelum nobile
Désignation anglaise
Chamomile roman


Partie extraite
Fleurs


Origines courantes
France, Ouest de l'Europe


Classification botanique
Règne : Plantae
Classe : Angiospermes
Classe : Dicotylédones vraies
Classe : Astéridées
Classe : Campanulidées
Ordre : Asterales
Famille : Asteraceae
Genre : Chamaemelum


Habitat et description botanique
Chamaemelum nobile est une plante herbacée vivace de 10 à 30 cm de haut.
Du niveau du sol émergent plusieurs tiges velues, ramifiées dans la partie supérieure (à la différence de la camomille matricaire - Matricaria recutita - qui n'a qu'une unique tige).
Ses tiges sont d'abord couchées pour se redresser par la suite.
Elles peuvent se terminer par des capitules floraux odorants, solitaires.
De couleur vert blanchâtre, ses feuilles sont sessiles et à segments linéaires à presque filiformes.
Le capitule radié, de 1,8 à 2,5 cm de diamètre, est formé à la périphérie, de fleurons ligulés blancs (ligules de 7-10 mm de long), femelles, se recouvrant les uns les autres, entourant un disque de fleurons tubulés jaunes (parfois absent).
La floraison a lieu de juillet à septembre.
Les fruits sont des akènes jaunâtres, petits et côtelés (à 3 stries), de 1 à 1,5 mm de long.


Mythologie / histoire / anecdotes et vertus tradionnelles
Chamaemelum nobile est le nom scientifique retenu aujourd'hui pour la plante.
Elle est cependant aussi connue par son synonyme Anthemis nob...
Informations supplémentaires disponibles dans la monographie version longue.

Méthode d'obtention de l'extrait
Distillation par entraînement à la vapeur d'eau


Constituants biochimiques
Alcools terpéniques (5-6%) : transpinocarvéol, farnésol
Esters (75-80%) : angélates d'iso-butyle (36 à 40%), ...
Cétones terpéniques : pinocarvone (13%)
Lactones sesquiterpéniques : 3-deshydronobiline


Propriétés organoleptiques
Aspect : liquide mobile limpide
Couleur : jaune pâle


Chamaemelum nobile
Densité à 20°C
0,880-0,920


Point éclair
52°C


Rotation optique à 20°C
-2° à +3°


Indice de réfraction à 20°C
1,4380-1,4460


Notes olfactives / parfumerie
Notes de fond chaudes, herbacées, florales, fruitées (pomme)


Voies de prédilection
Orale +
Cutanée +++
Diffusion +
Inhalation +
Olfaction +++


Propriétés en aromathérapie scientifique
- Calmante puissante du système nerveux central +++
- Antispasmodique puissante +++
- Antalgique et pré-anesthésiante +++
- Anti-inflammatoire +++
- Antiparasitaire +++
- Antiprurigineuse, antiallergique ++
- Tonique digestive, carminative, cholagogue ++


Propriétés en aromathérapie énergétique
- Pour les personnes hypersensibles émotionnellement, notamment celles qui captent les émanations du monde invisible.
- Régularise le système nerveux et psycho-sensoriel.
- Purifie les corps émotionnel et astral ; harmonise le plexus solaire, amène à l’acceptation de soi, de sa réalité intérieure mais aussi extérieure.
- Aide à surmonter les peurs et les angoisses.
- Elle permet de relier l’intelligence de la tête à celle du cœur.
- En revanche elle dérangera toutes les personnes qui retiennent leurs émotions.


Indications traditionnelles
- Chocs nerveux et leurs suites, stress, dépression
- Interventions chirurgicales (préparation)
- Parasitoses intestinales (lamblias, ankylostomes)
- Asthmes d'origine nerveuse
- Névrites, névralgies
- Nausées, vomissements, diarrhées
- Aphtes
- Couperose, peau sensible, enflammée
- Poussées dentaires


Conseils d'utilisation / Posologie courante
- Toutes indications : par voie orale, 1 à 2 gouttes diluées ou sur support neutre, 2 à 3 fois par jour.
- Problèmes nerveux : 2 à 3 gouttes en onction locale ou sur le plexus solaire, diluée à 10% avec une huile végétale.


Précautions d'emploi / Contre-indications
Respecter les doses physiologiques et les précautions d'emploi générales.


Cosmétique
Calmante et apaisante cutanée, détend la peau.
En cosmétique, l'HE de Camomille romaine est appréciée en cas de vergetures, couperose, cicatrisation, taches de vieillesse, et pour le nettoyage de peau.


Cuisine
Pas d'utilisation connue.


Intérieur
Pas d'utilisation connue.


En savoir plus
Les constituants majoritaires sont des esters (80%) et des cétones.
Cette HE est rare et chère.
Cette HE est mentionnée comme susceptible d'amener, avant une opération, une détente profonde comparable à celle des pré-anesthésiants (onction à l'état pur sur la nuque, le cou et la carotide).
N.B : ne pas confondre l'HE de Camomille romaine avec celle de « Camomille sauvage » qui est en fait de « l'Orménie à fleurs mixtes » (Ormenis mixta ou multicola).
Sa composition et ses propriétés sont différentes ; elle est entre autres efficace contre les colibacilles, les MST, tonique et neurotonique utile en cas de dépression.
De même, ne pas confondre avec la « Camomille bleue du Maroc » (ou de l'Atlas) qui, elle, est une tanaisie très particulière (Tanacetum annuum), utile en cas de crises d'asthmes et de dermatoses irritatives et allergiques.
Enfin, ne pas confondre avec l'HE de Camomille matricaire (Matricaria chamomilla ou M. recutita) utile dans les dermatoses, eczémas, dyspepsies et ulcères cutanés ou gastriques.


À retenir
Huile essentielle très douce bien que contenant des cétones.
Elle est réputée puissante calmante du système nerveux, anti-inflammatoire et a...
Informations supplémentaires disponibles dans la monographie version longue.

Références / Bibliographie
L'aromathérapie exactement – P. Franchomme, R. Jollois, D. Pénoël – Editions Roger Jollois
Ma bible des huiles essentielles – D. Festy – Editions Leduc
L'aromathérapie – Dominique Baudoux – Editions Amyris
L'aromathérapie énergétique – guérir avec l'âme des plantes – Lydia Bosson – Editions Amyris



Cette plante est étudiée en détails dans les modules Myrtéa formations suivants :
- AROMATHÉRAPIE PRATIQUE NIVEAU 3 - LES HUILES ESSENTIELLES RARES
- AROMATHÉRAPIE SUBTILE « a » - AROMATHÉRAPIE PSYCHO-SENSORIELLE
- AROMATHÉRAPIE SUBTILE « b » - AROMA ET SOINS TRADITIONNELS CHINOIS
- AROMAZEN

 VOIR SUR
OSHADHI-MYRTÉA.COM



Les informations proposées dans l'Aromathèque Myrtéa formations sont synthétisées notamment à partir de livres de référence et ne doivent en aucun cas se substituer à un avis médical ou servir d'outil de diagnostique.




Cette monographie vous a plu ? Votez pour elle !

  • Currently 4.00/5

4.0/5 (6 votes)